Histoire

 C’est en 1946 que Mr Durand inspecteur principal à la Direction Départementale du Cantal fonde l’ASPTT alors dénommé ASPTT Cantal :

 

 

 

       2 sections la composent: Foot qui disparaît en 51 faute de joueurs et de moyens , et la section Boules Lyonnaises qui se distingue en 53 par une participation au championnat de France Honneur  ou Promotion à plusieurs reprises et termine même demi-finaliste à Annecy.

 

 

 


 
       Puis, par manque d’encadrants  et de sportifs l’ASPTT s’endort quelques années jusqu’au réveil en 1969 avec la section Foot qui réapparaît en corpo et qui ira cette année-là en demi-finale du tournoi de la ville d’Aurillac.

 

 

 


     
1970 année faste qui voit le démarrage des sections Natation, Ski, Ping-pong et 
 redémarrage de la section boules.

 

 

 


      
1972-73 originalité du club, la section Tir à l’Arc voit le jour mais les sections boules et
 ping-pong disparaissent à regret fautes d’adhérents.   Plus de 1100 adhérents se répartissent dans ces différentes disciplines.

 


      Au début de années 80 , sous l’impulsion de Pierre Salvat,Directeur Départemental  Adjoint  et en accord avec la municipalité d’Arpajon sur Cére, un terrain est mis à disposition de l’association   qui y construit un complexe sportif et y aménage un terrain de foot .

 

     
       
Les  ASPTT se composent à cette époque, presque exclusivement d’agents PTT, les extérieurs ne représentent alors qu’une infime minorité.

 

       C’est en 91 qu’intervient la réforme des PTT qui sépare en 2 entités distinctes La Poste et France-Télecom. Les ASPTT doivent  impérativement s’adapter.

 

       La diminution du nombre d’adhérents PTT, due essentiellement à la régression du nombre d’emplois  à La Poste et à France-Telecom est sensible, et présageait un avenir incertain.

 

 

 

      98 – 99 des premiers contacts s’établissent,  avec la ville d’Aurillac qui aboutissent à une convention de développement  signée en 2000  et des aides financières progressives se substituent aux  financements consentis, jusque-là, par les seules entreprises La Poste et France-Telecom.

 

        Les structures s’ouvrent alors très largement et  permettent de plus en plus  d’adhésions aux sportifs n’appartenant pas  aux entreprises Poste et France-Telecom .

 

        1 er janvier 2005 : création d’un comité d’entreprise à France-Telecom l’ASPTT ne percevra plus aucune aide directe de l’entreprise,  le comité est maintenant seul habilité à  gérer  les affaires  sociales  et les incertitudes restent nombreuses notamment en ce qui concerne les orientations que prendront ces tout nouveaux comités d’entreprise…

 

          La Poste continue pour l’instant à s’impliquer dans le fonctionnement de l’association mais pour combien de temps ?

 

 

 

         Devant cette nouvelle donne les collectivités locales  prennent en compte  l’expérience et le sérieux  de l’ASPTT  et  engagent  naturellement des négociations qui vont progressivement conduire à  considérer   l’ASPTT non plus  comme un club  d’entreprise mais bien comme un club de la ville ouvert à tous , quelle que soit l’appartenance professionnelle.

 

          Certaines  sections ont  suspendu leurs activités faute de locaux ou faute d’encadrants c’est le cas notamment du Judo de la GV le bâtiment de la rue du Rieu ayant été vendu , plus recemment de la section Foot à court de dirigeants mais  les infrastructures existent et les bonnes volontés trouveront une écoute attentive pour reprendre ou créer une nouvelle section.

 

          Loin de se replier dans un attentisme frileux l’association a su faire face et continuer ses activités sur de nouvelles bases au moins aussi solides que celles qui lui ont permis de se hisser à l’une des premières places en nombre de licenciés. A ce jour près de 950 licenciés évoluent dans les7 sections de l’ASPTT
Aurillac :

        Cyclo, ,
        Natation-Aquaform,
        Randonnée pédestre-ski de fond,
        Ski alpin ,
       Tennis ,
       Tir à l’Arc.

 

          La tempête qui ,un instant ,a semé le doute sur   l’ avenir de l’ASPTT Aurillac semble provisoirement s’éloigner mais les différents responsables qui se sont succédés au cours de ces années de transition  ont eu fort à faire  pour maintenir le cap.

 

 

 

        Maintenant reconnu l’ASPTT Aurillac prend un nouveau départ avec de nouveaux interlocuteurs, de nouveaux projets et compte bien continuer à  développer une politique d’activité de loisirs et sportive de qualité.